4 erreurs à éviter dans l’éducation de votre chien
22 mars 2018
Pourquoi mon chien aboie-t-il sur le facteur ?
19 avril 2018
Montrer Tout

Comment le chien communique-t-il ?

Comment le chien communique-t-il ?

 

Le chien se sert de postures, mimiques, vocalisations, et productions chimiques pour communiquer avec ses congénères. Il utilise pour cela les différents canaux (olfactif, visuel, auditif, kinesthésique) à sa disposition.

Le chien vit dans un monde d’odeurs, elles le renseignent sur tout le voisinage. Un chien peut savoir en reniflant une touffe d’herbe par exemple, qui est passé par là, si le chien est stérilisé ou pas, s’il est jeune ou vieux, s’il s’agit d’une femelle en chaleur …

Grâce à son odorat très développé il capte également tous les messages que nous lui envoyons involontairement (phéromones, message de peur..) et peut ainsi connaître notre état émotionnel.

 

 

Chaque chien a deux glandes anales réparties de part et d’autre de l’anus. Elles contiennent un liquide très odorant qui sert à marquer le territoire lorsque le chien fait ses besoins. Cette sécrétion est propre à chaque individu et transmet des informations sur l’identité de l’animal et sur son état émotionnel.  C’est pourquoi, les chiens se reniflent le derrière quand ils se rencontrent.

Si le monde des odeurs nous reste fermé, par contre, nous pouvons très bien comprendre les signaux visuels que le chien nous communique. Il dispose de tout son corps pour faire passer des messages.

Grâce à sa posture, au port de la queue, à la position des oreilles, au regard, à ses mimiques, il est possible d’apprendre à décoder le langage canin.

– Une position importante est celle de soumission: le chien est allongé sur le dos. Normalement cette position met fin à toute « attaque » dans le code canin. L’humain veillera également à arrêter toute remontrance dès que le chien adopte cette position, sous peine de générer de l’incompréhension et du stress chez son animal.

 

 

–  Une deuxième position facile à reconnaître est la position d’invitation au jeu. Le chien s’aplatit sur le sol en tendant ses pattes avant, tout en laissant son arrière train en l’air.

 

 

Un chien sûr de lui se redresse sur ses pattes, la queue relevée, les oreilles pointées vers l’avant, le regard direct.

 

 

Un chien qui a peur se ramasse sur lui-même, la queue entre les jambes, les oreilles couchées, le regard fuyant.

 

 

Un chien qui montre les dents menace et prévient qu’il est prêt à éventuellement attaquer. Son poil se redresse tout le long de l’échine….

 

 

Un chien joyeux frétille et on peut voir la joie dans son regard…

Le chien nous envoie également des messages en plus par des aboiements et vocalises diverses.

On reconnait facilement le grognement de menace.

Tout propriétaire de chien sait différencier un aboiement agressif d’un aboiement d’excitation et savoir si la personne qui arrive est connue ou non.

Les pleurs peuvent exprimer la douleur, la tristesse, l’excitation suivant le cas.

Les chiens communiquent également entre eux et avec nous par télépathie.

Et pour recevoir les messages, il faut se connecter sur la même fréquence qu’eux et s’entrainer régulièrement.

Le langage canin dispose également de signaux d’apaisement (notre article ici) comme le bâillement, tourner la tête sur le côté, plisser les yeux, se lécher la truffe.

Nous pouvons aussi utiliser ces signaux pour apaiser un chien.

 

 

Une dernière chose utile à savoir c’est qu’il ne faut jamais fixer un chien inconnu dans les yeux car en langage canin, c’est une provocation et si vous avez affaire à un chien dominant, cela peut suffire à déclencher son attaque.

Je vous souhaite une bonne communication avec les chiens !

 

Patricia Jacq

 

1 Comment

  1. califano dit :

    Bravo pat super article top !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *