Vous avez dit “Premier Code Juridique de l’Animal en France ?”
24 mai 2018
Je déménage, comment dois-je m’y prendre avec mon chat ?
21 juin 2018
Montrer Tout

Que doit faire un enfant qui croise un chien dans la rue ?

Que doit faire un enfant qui croise un chien dans la rue ?

 

Que votre enfant ait peur des chiens ou non, dans les deux cas, il faut lui expliquer les 5 conseils de base à appliquer pour que tout se passe bien en présence d’un chien inconnu. Il est tout à fait possible que votre enfant rencontre un chien dans la rue, lorsqu’il rentre de l’école ou se rend au parc par exemple.

 

Voici donc les 5 conseils clés à lui expliquer :

 

Ne pas courir

L’enfant ne doit pas courir : ni pour fuir, ni pour impressionner le chien en courant vers lui. S’il court, il risque de réveiller l’instinct de poursuite du chien qui course sa proie. Il faut donc expliquer à l’enfant qu’il doit marcher lentement. Il doit éviter de s’approcher du chien et donc essayer de faire demi-tour s’il n’a pas d’autres choix, en veillant bien à ne pas tourner le dos au chien, et garder un œil sur lui.

 

 

Ne pas crier

Les chiens peuvent ne pas supporter les cris des enfants. Si un enfant crie, cela peut irriter le chien qui pourra le mordre pour le faire taire, comme il le ferait pour faire taire un chiot. Le problème est que, si le chiot comprendra immédiatement et cessera sa bêtise, l’enfant lui, se faisant pincer, risque de crier encore davantage. Le chien constatera alors que l’enfant ne veut pas obéir et se calmer : la situation risque de dégénérer et il risque de renforcer sa morsure. Il est donc très important de faire comprendre à votre enfant de ne surtout pas crier. Vous pouvez par exemple lui dire que crier va attirer le chien, qui voudra savoir ce qui se passe et s’approchera donc de l’enfant. Conseillez-lui de bien respirer, profondément, pour se détendre.

 

 

Ne pas toucher le chien

Lorsqu’on croise un chien avec son maître, il faut toujours demander la permission à la personne pour caresser son chien. Elle seule le connait et sait si son chien acceptera de se faire caresser. Tous les chiens sont différents, avec leur personnalité, et tous ne reçoivent pas la même éducation. Si votre enfant n’a pas peur des chiens, expliquez-lui qu’il doit toujours demander la permission pour caresser le chien, et ne pas le caresser sur la tête mais plutôt sur son dos ou son poitrail. Il est dont impératif que l’enfant ne cherche pas à toucher un chien qu’il ne connait pas, surtout si ce chien est seul ! Il est évident aussi que l’enfant ne doit pas essayer de taper le chien ou de lui donner des coups de pied.

 

 

Ne pas regarder le chien dans les yeux

Un chien que vous ne connaissez pas pourra avoir l’impression que vous cherchez à le défier si vous le fixez dans les yeux. Cela sera perçu par le chien comme une menace, face à laquelle il réagira, et ce pourra être en attaquant. Mieux vaut prévenir votre enfant que s’il veut voir où se situe le chien, il doit regarder ses pattes ou bien sa queue, pour ne pas croiser le regard du chien.

 

 

L’ignorance : rester immobile (faire l’arbre)

S’il n’y avait qu’un conseil à donner ce serait celui-là, car il regroupe tous les autres.

Si le chien s’approche de votre enfant, nous l’avons dit, il ne doit pas courir. Cela demande un effort pour un enfant qui a peur, mais courir aggraverait la situation puisque le chien pourrait se mettre à le courser. La meilleure solution est d’ignorer le chien : les chiens ne supportent pas l’ignorance, ils cherchent à ce qu’on leur donne de l’attention. Vous pouvez donc expliquer à votre enfant que le chien, ainsi, ne le trouvera pas très intéressant et s’en ira de lui-même après l’avoir reniflé.

Expliquez cette technique à votre enfant : faire l’arbre. Se tenir debout, les bras croisés (les mains éventuellement sous les aisselles), regarder en l’air, vers le ciel et surtout rester immobile. Ne pas le regarder, ne pas lui parler, ne pas pleurer, ne pas crier. On ne voit pas le chien, on ne l’entend pas, on ne le sent pas : être un arbre. C’est le meilleur moyen pour que le chien s’en aille rapidement.

 

 

Bien sûr, ces conseils s’appliquent également aux adultes, qu’ils aient peur des chiens ou bien qu’ils ne sachent pas appréhender une rencontre imprévue.

 

Agathe Pithon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *