Comment le chien communique-t-il ?
5 avril 2018
La relation qui lie la personne âgée à son animal
3 mai 2018
Montrer Tout

Pourquoi mon chien aboie-t-il sur le facteur ?

Pourquoi mon chien aboie-t-il sur le facteur ?

 

L’heure approche. Votre loulou est en alerte, oreilles dressées, frémissant d’impatience. Puis, vous entendez le bruit caractéristique de la mobylette/voiture du facteur. Votre chien, lui, l’a perçu bien avant vous et a commencé à tourner sur lui-même, comme fou, en aboyant méchamment. Dans un soupir résigné, vous pensez : « Mon chien est décidément complètement timbré… »

Le point positif est que, non, votre chien n’est pas fou, il ne fait qu’adopter un comportement « normal » selon ses codes canins.

Le point négatif est que, si vous laissez faire, vous n’êtes pas à l’abri qu’un jour, votre chien ne morde le facteur. Les morsures de chiens sont un problème pris très au sérieux par la Poste qui dénombre pas moins de 2000 morsures par an, allant du « simple » pincement à la morsure plus profonde. Ces morsures, qu’elles soient bénignes ou plus importantes, occasionnent des arrêts de travail car le traumatisme psychologique est réel. C’est d’ailleurs pourquoi la Poste organise de plus en plus de formations de prévention aux risques de morsures.

 

 

D’autre part, si le propriétaire d’un chien « agressif » envers le facteur ne fait rien pour empêcher la situation de dégénérer, la Poste peut décider de suspendre la distribution du courrier. De plus, en cas de morsure, le propriétaire devra faire placer son chien sous surveillance vétérinaire durant quinze jours. Durant ce laps de temps,  trois consultations seront faites (la première dans les vingt-quatre heures suivant la morsure) et votre chien devra également passer une évaluation comportementale. Tous ces frais seront bien entendu à votre charge. Bref, autant éviter tous ces désagréments…

 

Pourquoi ce comportement ?

 

Votre chien voit un véhicule s’approcher de chez lui. Instinctivement, il va aboyer pour faire fuir cet indésirable. Et ça marche ! Le lendemain, ce même véhicule ose revenir rôder devant chez vous. Votre chien aboie de nouveau et « réussit » à le faire partir. Pour lui, l’équation est simple :

 

j’aboie férocement =  je fais fuir l’indésirable

 

Cette répétition quotidienne renforce donc le comportement de votre chien qui peut aller crescendo (aboiements de plus en plus virulents, course le long du mur, rapides rotations sur lui-même, etc, jusqu’à la morsure s’il en a la possibilité, dans certains cas).

En outre, votre chien va adopter ce comportement dans d’autres situations : il se mettra à aboyer dès qu’un passant passe à proximité de chez vous, qu’une voiture passe, qu’un voisin vienne vous voir…

 

 

Solutions pour tranquilliser le facteur

 

Bien évidemment, fermer à clé son portail apparaît comme une évidence. Si vous vous contentez de le fermer, vous vous exposez au risque que votre chien l’ouvre.  En effet, dans le feu de l’action, il va sauter à de nombreuses reprises. Si ses pattes retombent sur la poignée, il est possible que le portail s’entrebâille avec tous les risques que cela comporte.

Dans un second temps, vous pouvez rendre inaccessible à votre chien la sonnette et/ou la boîte aux lettres. Il faut, en effet, que le facteur puisse sonner et mettre le courrier sans risquer de se faire mordre. Surélever la boîte aux lettres, mettre du grillage autour peuvent être des solutions.

Enfin, tout simplement, laisser votre chien à l’intérieur lorsqu’arrive l’heure du passage du facteur.

Ces solutions ne résolvent en rien le comportement de votre chien. Mais, dans un premier temps, cela vous évitera des ennuis avec le facteur…

 

 

Pistes pour modifier le comportement de votre chien

 

Il est probable, qu’inconsciemment, vous ayez renforcé le comportement de votre chien. Parfois, on laisse faire en se disant : « C’est vraiment un bon gardien ! ». Mais votre gardien aura vite pris le pli et son comportement risque de s’amplifier. Il convient donc d’intervenir le plus rapidement même s’il est toujours possible de modifier son comportement, quelque soit son âge (il vous faudra juste plus de patience car ce sera forcément plus long!).

Si votre Cerbère est encore un chiot, et si votre facteur veut bien s’attarder chez vous lors de sa tournée, des exercices de socialisation pourront être mis en place avec lui. A défaut du facteur lui-même, des amis ou voisins pourront peut-être vous aider.

De même, des exercices pour canaliser l’excitation pourront être mis en place (lui demander un « assis » par exemple) dans un premier temps, à l’intérieur de votre domicile, au moment du passage du facteur, puis, dans un second temps, à l’extérieur. Quand toutes ces étapes seront franchies avec succès, l’exercice pourra être réalisé, en extérieur, avec des stimuli.

            Il sera également vraisemblablement nécessaire de réaliser des exercices de socialisation aux passants, aux véhicules de toutes sortes.

 

 

Cependant, chaque cas étant unique, il est préférable de prendre rendez-vous pour nos séances de conseils bénévoles. En effet, grâce aux questions du comportementaliste, il est fort probable qu’il s’aperçoive que d’autres paramètres sont à prendre en considération. Il pourra ainsi vous proposer des exercices adaptés spécifiquement à votre situation.

 

Elodie Le Droucpéet-Leroy

 

1 Comment

  1. sauvat dit :

    Super cet article les facteurs vous diront merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *