Pourquoi mon chien fugue-t-il ?
20 septembre 2018
Poser les bases d’une bonne relation avec son chiot
25 octobre 2018
Montrer Tout

Que faire si mon chien fugue ?

Que faire si mon chien fugue ?

 

Après avoir fait un tour d’horizon des principales raisons pour lesquelles un chien peut fuguer dans un précédent article, nous allons voir quelle attitude adopter en cas de fugue.

 

Quelles actions mener durant la fugue ?

Tout d’abord, dès que vous vous apercevez que votre chien a fugué, sillonnez vos lieux de promenades habituels et n’hésitez pas à questionner les passants.

Si cela ne donne rien, prenez contact avec les vétérinaires, refuges et fourrière de votre ville ainsi que la SPA locale si vous en avez une et informez rapidement  l’I-Cad (Société d’Identification des Carnivores Domestiques). Grâce à la puce (ou le tatouage) de votre animal, vous serez immédiatement averti si une personne le recueille et l’amène chez un vétérinaire ou la fourrière pour identification.

Diffusez une annonce sur les sites spécialisés tels Pet Alert, Chien-perdu, Soschienperdu, Alerte-animaux-perdus, etc.

 

 

Vous pouvez également déposer des avis de recherches dans des commerces, utiliser les réseaux sociaux pour avoir de l’aide lors de vos recherches, etc.

Lorsque le chien prodigue rentre au bercail, ne le grondez surtout pas. Il n’associerait pas votre mécontentement à sa fugue mais, au contraire, à son retour ! Ce serait donc extrêmement  contre-productif. Au contraire, félicitez-le, montrez-lui que vous êtes heureux de le revoir.

Fuguer n’est pas une fatalité, des solutions existent ! Alors, quelles solutions avons-nous pour éviter une récidive ?

 

La sexualité

Si la cause de la fugue est d’origine sexuelle, la solution est simple : stérilisation.

 

 

Si par solidarité masculine ou autre raison plus ou moins anthropomorphique, vous rechignez à faire stériliser votre chien, pensez bien qu’un chien non castré est un chien passant la plus grande partie de sa vie en état de frustration sexuelle. En effet, alors qu’il sera disponible toute l’année pour s’accoupler, la femelle, elle, n’aura que deux périodes de chaleur dans l’année durant lesquelles elle n’acceptera l’accouplement que pendant 10 jours environ… S’il a la chance d’être l’heureux élu, il ne sera donc frustré que 50 semaines par an… Pour plus de précisions sur les avantages (nombreux) et inconvénients de la stérilisation, je vous renvoie à l’article clair et précis rédigé par Pat, A quel âge stériliser son chien et pourquoi ?

 

Une femelle peut également fuguer pour des raisons sexuelles mais cela est tout de même très rare. Si tel est le cas, la solution est la même que pour les mâles.

 

 

La peur

En ce qui concerne les feux d’artifice,  je vous recommande vivement la lecture de l’article rédigé par Agathe Pithon, Pourquoi il est dangereux d’emmener votre chien à un feu d’artifice ?  Vous y trouverez de judicieux conseils qui s’appliquent également en cas d’orage. Dans la plupart des cas, vous pouvez anticiper ces moments où votre chien risque de fuguer en consultant un site précis de météorologie et en fonction du calendrier pour les événements festifs. Il vous sera donc possible de mettre en pratique les conseils donnés. Attention à ne pas consoler votre chien dans la pièce. Vous renforceriez son comportement en lui envoyant le signal que sa peur était justifiée puisque vous essayez de le rassurer ! Faites comme si de rien n’était. C’est par votre attitude calme que vous parviendrez à faire redescendre son stress. L’utilisation des Fleurs de Bach est également recommandée pour traiter ce type de peurs pouvant entraîner des fugues.

 

 

Le manque de stimulations

De nombreuses solutions existent pour éviter que votre chien ne fugue par ennui. De longues promenades quotidiennes durant lesquelles il pourra renifler à loisir toutes les odeurs, laisser les siennes, etc, doivent impérativement devenir une habitude pour vous. Si vous ne sortiez jamais votre chien ou que très rarement, cela peut suffire à résoudre le problème. Jouez avec lui, multipliez les temps de complicité. S’il a un tempérament très actif, pratiquez avec lui des activités sportives où il pourra se défouler tout en canalisant son énergie (canicross, cani-VTT, cani-trotinette, cani-paddle, agility, etc). Si la simple évocation des mots précédents déclenche chez vous une réaction allergique ou, si pour des raisons physiques, vous ne pouvez pas pratiquer d’activités sportives avec votre fidèle compagnon, pensez aux jeux de réflexion, aux tapis de fouille ou à fractionner son repas dans des Kongs que vous cacherez. L’idéal est, bien entendu, de combiner ces deux types d’activités en plus des balades (et ce, même si votre chien n’est pas fugueur!).

 

 

Si votre chien recherche la compagnie de congénères, pensez aux balades éducatives. Vous en trouverez certainement non loin de chez vous. N’hésitez pas non plus à en parler autour de vous : des collègues, amis, pourront être intéressés. Ces rencontres devront être régulières car elles permettront également à votre chien de renforcer ses codes canins et d’éviter toute désocialisation.

Attention cependant à bien les choisir. En effet, il faut que les chiens soient au clair avec les codes canins pour ne pas prendre le risque d’une promenade se terminant en bagarre.

 

La prédation

Si la prédation est la cause de la fugue, je vous conseillerais dans un premier temps d’éviter tous les jeux de lancer (balles, frisbee, etc). En effet, ils ne feront que renforcer l’instinct de poursuite de votre chien. Remplacez-les plutôt par des activités dans lesquelles il a besoin d’utiliser son flair mais où il est sous contrôle. Le pistage en trait de limier est une bonne alternative puisqu’il permet d’habituer son chien à son instinct de chasse (travail de l’odorat) et donc de respecter sa nature mais de manière contrôlée et sécurisée  (chien  tenu en longe par son maître).

 

 

Les changements dans la structure familiale

Il vous faudra chouchouter votre loulou, lui faire des petits massages, redoubler d’attention afin de le rassurer sur sa place au sein de la famille. Les Fleurs de Bach pourront là aussi être une aide précieuse pour que votre chien puisse s’apaiser.

 

 

Le mimétisme

Les solutions vont être sensiblement les mêmes que celles proposées pour les fugues dues au manque de stimulations. Si votre loulou est heureux, épanoui, ayant des contacts réguliers avec d’autres chiens, il ne sera plus tenté de suivre le premier vagabond traînant dans les environs.

 

 

La faim

La solution pour éviter ces fugues consiste à changer son alimentation en passant à une nourriture plus saine (par exemple, une alimentation mixte). Fractionner le repas et donner les portions à des horaires inhabituels, solution que l’on peut trouver sur certains forums, ne me semble pas judicieux. D’une part, cela va stresser votre chien qui est déjà en souffrance. En effet, n’oublions pas que, même s’ils possèdent une grande capacité d’adaptation, ce sont des animaux plutôt routiniers. D’autre part, si vous ne vous attaquez pas à la source du problème (l’alimentation), vous ne résoudrez rien.

 

 

 

Elodie Le Droucpéet-Leroy

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *