LA RONRON THÉRAPIE : Et si le ronron de votre chat avait des vertus thérapeutiques ?
6 septembre 2018
Que faire si mon chien fugue ?
4 octobre 2018
Montrer Tout

Pourquoi mon chien fugue-t-il ?

Pourquoi mon chien fugue-t-il ?

 

 

« Z’avez pas vu Mirza ? […] Où est donc passé ce chien ? Je le cherche partout. [1]» Quiconque a fait la douloureuse expérience d’avoir un chien fugueur n’a nulle envie de pousser la chansonnette si ce n’est « Et j’ai crié, crié, Médor, pour qu’il revienne, Et j’ai pleuré, pleuré, Oh! J’avais trop de peine. »[2] Malheureusement, lorsque vous vous apercevez que votre chien a fugué, il est déjà trop tard pour qu’il puisse entendre vos appels…

La fugue est un véritable problème comportemental puisque par cet acte, votre chien manifeste clairement que son environnement, à ce moment précis, ne lui convient pas. Il exprime ainsi son mal-être. La seule réponse qu’il ait trouvée pour s’apaiser ou satisfaire ses pulsions est la fuite.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles votre chien peut fuguer. Voici les plus fréquentes.

 

 

La sexualité

Une représentante de la gent canine est en chaleur et votre loulou n’hésitera pas à vous faire quelques infidélités et parcourir une dizaine de kilomètres pour faire plus ample connaissance avec sa belle. Celle-ci peut habiter à une distance se situant dans un périmètre entre 5 et 10 kilomètres de votre domicile, son flair ne le trompera pas… Outre les dangers inhérents à toute fugue, il est possible que pour obtenir les faveurs de sa belle, votre Don Juan canin rencontre des rivaux et doive se battre avec tous les risques de blessures que cela comporte.

 

 

La peur

Les 14 juillet et 31 décembre sont des dates à risques pour nos amis chiens. En effet, les détonations des feux d’artifice, pétards, produisent un bruit assourdissant pour l’ouïe extrêmement fine des chiens. De plus, ils ne s’attendent absolument pas à entendre ces détonations. Sous l’effet du  vacarme associé à l’effet de surprise, certains chiens peuvent fuguer, totalement paniqués, pour fuir ces bruits dont ils ne comprennent pas l’origine. Outre les feux d’artifice, l’orage peut également être extrêmement anxiogène pour certains chiens, les amenant à fuguer par panique.

 

 

Le manque de stimulations

Bien qu’il n’existe pas de statistiques, il est fort probable que le manque de stimulations soit la cause la plus fréquente dans les fugues. Le manque d’activités et le manque de contacts canins peuvent être des raisons suffisantes pour pousser votre chien à fuguer. Cela est totalement indépendant de l’amour que vous portez à votre animal. Vous aurez beau le caresser, lui parler, bien le nourrir, le brosser quotidiennement, etc, si vous ne le sortez pas suffisamment, vous prenez le risque que votre chien fugue. Sortir son chien ne signifie pas le mettre dans son jardin. Pour lui, le jardin n’est qu’une annexe de sa maison, de son territoire. Il en connaît tous les recoins. Le chien est un animal explorateur, il a viscéralement besoin d’aller faire des promenades hors de chez lui afin de renifler de nouvelles odeurs, « casser sa routine », faire du marquage, découvrir de nouvelles choses. Une promenade quotidienne est vraiment le minimum et il ne s’agit pas de faire pendant dix minutes le tour du quartier sans laisser votre chien renifler toutes les odeurs.

Un petit peu dans le même ordre d’idées, votre chien peut fuguer car il recherche la compagnie d’autres chiens. En principe, lors de vos promenades, vous avez de fortes chances de  croiser d’autres propriétaires de chiens se baladant avec leur compagnon. Mais si vous ne le promenez pas ou si, lors des balades, vous lui interdisez d’aller à la rencontre de ses congénères, il est possible que vous retrouviez votre toutou en train de s’amuser avec un copain dans le jardin d’un voisin.

 

 

La prédation

Certains chiens, notamment les chiens de chasse, ont un très fort instinct de prédation. S’ils sentent une odeur de gibier, ils peuvent fuguer pour se lancer sur sa piste (c’est une possibilité à ne pas négliger mais ce n’est pas systématique. Chaque chien ayant sa propre personnalité, on peut très bien avoir un chien de chasse non fugueur). Les fugues par prédation ne sont pas à confondre avec la poursuite d’un lapin lors d’une promenade où votre chien est en liberté. Ici aussi, c’est l’instinct de prédation qui prime (votre chien n’entend pas, littéralement, vos rappels tellement sa concentration sur son objectif est élevée) mais, pour autant, une fois rentré à la maison, il ne fuguera pas, même s’il sent qu’un lapin est passé tout près de chez vous. Les fugues par prédation sont plus délicates à traiter si le chien a cet instinct de chasse bien ancré en lui. En effet, il est vain de croire que l’on peut totalement éliminer un comportement lié par l’hérédité. Néanmoins, il est tout à fait possible de l’atténuer de manière significative.

 

 

Les changements dans la structure familiale

Même si les chats sont plus susceptibles d’être impactés par tous changements survenant dans leur environnement, certains chiens y sont également très sensibles. Cela peut être un déménagement, l’arrivée d’un bébé, une situation tendue, etc. Votre chien se sent délaissé, moins aimé ou a du mal à supporter les tensions. Il ira alors chercher ailleurs ce qu’il croit avoir perdu.

 

Le mimétisme

Votre chien joue tranquillement dans le jardin quand un copain s’invite et l’entraîne dans ses pérégrinations. Pire, ses mauvaises fréquentations lui ont donné le goût de réitérer ces petites sorties…

 

 

La faim

Un voisin vous appelle pour vous dire que Médor est dans son jardin à l’aider à préparer le barbecue. Vous êtes vexé car vous estimez qu’au prix où vous payez ses croquettes premium, il devrait se régaler. Sauf que si vous vérifiez la composition desdites croquettes, vous vous rendrez compte qu’elles contiennent essentiellement des céréales et ont un très fort taux de glucides. Bien que vous lui donniez des rations journalières conséquentes, votre chien n’est pas nourri convenablement (c’est même tout le contraire malheureusement…). La faim peut donc le pousser à fuguer. S’il sent une odeur alléchante et qu’il a le ventre pratiquement vide, il peut partir à la recherche de ce mets appétissant.

 

 

Le vagabondage

Votre chien peut « avoir la bougeotte » et là, c’est une autre histoire… Un très long travail en profondeur est alors à envisager.

 

 

Elodie Le Droucpéet-Leroy

 

 

[1] FERRER (Nino), Mirza, 1965, Riviera.

[2]D’après CHRISTOPHE, Aline, 1965, Disc’AZ, Motors.

1 Comment

  1. Onn'estjamaismieuxserviqueparsoimême dit :

    Merci pour cet article clair et précis qui m’a permis de comprendre pourquoi mon chien a tendance à fuguer. Je pensais que faire le tour du quartier était suffisant avec accès libre dans le jardin mais je comprends mon erreur. Je vais donc rectifier le tir de suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *