Vivre au mieux la vieillesse de son animal
10/02/2021
Comment réussir la cohabitation entre mon chien et mon chat ?
12/03/2021
Montrer Tout

Comment établir une relation épanouie entre mes chiens ?

Nous souhaiterions tous que nos chiens s’entendent à merveille, soient complices, se fassent des câlins et soient inséparables et c’est votre cas aussi, n’est ce pas ? Cela existe bien sûr et heureusement très souvent.

Mais il peut arriver plusieurs autres cas de figure. Soit ils se tolèrent mais sans grande démonstration d’amour entre eux ou, bien plus inquiétant, se « jalousent » ou entrent quelquefois en conflit voire se bagarrent. Que savoir et que faire dans ce cas ?

 

Mes chiens se tolèrent… sans plus ou s’ignorent.

Comme nous les humains entre nous, nous avons nos têtes, ceux vers qui nous sommes davantage attirés ou pas. Chez les chiens, c’est aussi le cas. Vos deux canidés auront moins d’élans de complicité ou de partage des mêmes plaisirs ou activités comme courir, chasser, jouer… Cela dépend, en effet, de l’âge (un chiot et un chien âgé), de la taille ou de la race des chiens (un Jack Russell et un Bouvier Bernois) ou de leur personnalité (calme et excité). 

Si les règles de vie et de hiérarchie sont comprises et mises en place et que vos chiens comprennent que c’est vous le chef de meute, alors, sachez que les besoins de votre chien seront respectés.

Nous voulons aimer nos enfants de la même façon et ne pas faire de différences. Dans les codes que vos chiens ont appris de leur mère, l’égalité n’existe pas. Ils apprennent que leurs parents chiens et chacun des membres de la fratrie ont un ordre hiérarchique qui va s’installer et que chacun respectera.

Sans verser dans l’anthropomorphisme, même si vos chiens ne se font pas des bisous au quotidien, ils seront rassurés d’avoir leur place en tout dernier au sein de la famille avec leurs humains. De plus, il est tout à fait naturel pour eux que l’un soit dominant sur le deuxième qui est le dominé. Le chien dominé s’allonge sur le dos et montre son ventre au chien dominant en signe de soumission. Une intervention humaine pourrait troubler cet ordre et mettre à mal la cohabitation.

C’est cela qui est le plus important et qui doit vous conforter dans votre positionnement. Avec l’arrivée d’un nouveau chien, vous devez observer attentivement lequel de vos chiens tient la position la plus élevée dans la hiérarchie et toujours le faire passer avant votre autre chien. Et cela, même si votre premier chien avait certaines habitudes avec vous auparavant, vos deux chiens trouveront ainsi leur place naturellement et se sentiront respectés.

 

 

Et si mes chiens se « jalousent »

Un peu comme avec les enfants, vos chiens peuvent se présenter « jaloux » et possessifs. Le premier attire votre attention et ne supporte pas que vous vos intéressiez à l’autre, le deuxième déteste partager son jouet ou son territoire…

Ces tensions peuvent se résoudre si, comme on l’a vu, les règles de base de la hiérarchie sont en place, en tant que chef de meute toujours, il est important que vous sachiez comment affirmer votre rôle dans les règles de vie afin qu’ils comprennent que :

* vous prenez vos repas en premier, puis dans l’ordre, servirez la gamelle de votre chien dominant et suivra la gamelle de votre autre chien.

* vous les laissez manger dans un endroit calme, sans être dérangés, et retirez leur gamelle à la fin (qu’ils aient terminé ou pas).

* vous êtes le seul à l’initiative des contacts (jeux, caresses, toilettes, promenades, …) ; c’est à vous de décider quand vous les donnez, à qui et dans quel ordre, tout en répartissant équitablement le temps des prises de contacts avec chacun d’eux.

* vous respectez leur repos et les appelez si vous souhaitez leur faire des caresses.

 

Que faire si mes chiens entrent en conflit ?

Plusieurs facteurs contribuent à déclencher une bagarre entre chiens : se disputer de la nourriture, un jouet, contester la place de l’autre, le sentiment d’être mis en danger…

Il y a deux cas de figure : cela s’est passé en votre absence ou en votre présence.

* Dans le premier cas, cela signifie que vos chiens règlent leurs conflits entre eux et cela se passe très bien, sans notre intervention. Trois phases permettent cet apaisement :

Une première phase dite de menace : les chiens se jaugent de loin, chacun défendant sa position. Dès que l’un des deux cède, le conflit s’éteint.

Une deuxième phase dite d’agression. Les deux chiens s’en prennent physiquement l’un à l’autre, en cherchant avant tout à intimider celui qui est vu comme un rival.

Une troisième et dernière phase dite d’apaisement. Il n’est pas rare de voir un chien venir lécher le museau de l’autre une fois la bagarre terminée.

* Dans le deuxième cas, l’agression a à voir avec vous.  Il est donc important que vous compreniez pourquoi vos chiens s’opposent et quelquefois de manière violente.

La première chose est de ne pas crier ni paniquer ni de vous montrer violent mais de garder son sang-froid afin de ne pas exacerber les tensions. Il est important de ne pas faire l’erreur de se placer entre les chiens ou chercher à les séparer par leur collier ou par la queue, cela pouvant entrainer bien souvent des morsures plus ou moins graves.

– Si c’est à l’intérieur de la maison, le mieux est de jeter une couverture sur les deux chiens, en disant « stop » et en nommant vos chiens sur un ton ferme et autoritaire et en tapant sur un meuble. Vous observerez qu’ils ne se remettent pas à se battre après cela. Vous pouvez aussi secouer une boîte de conserve avec des clous qui fera très bien l’affaire. Une autre façon est de projeter de l’eau avec une cuvette ou un seau, ce qui sera le plus rapidement à portée de main.

– Si cela se passe à l’extérieur, il est conseillé de faire un bruit strident ou d’utiliser une bombe à air comprimé. Cela les surprend dans un premier temps et vous laisse le temps de reprendre en main rapidement la situation.

Le meilleur moyen d’éviter une autre bagarre est de réfléchir à ce qui s’est passé, car ça permet de travailler en amont. Mais il se peut aussi qu’il y ait des causes plus profondes, remontant aux premières étapes de la vie de l’animal et à son éducation.

 

Conclusion :

Puisque la prévention reste la meilleure des solutions, pour avoir une relation harmonieuse avec vos chiens présents sous un même toit et éviter le conflit entre eux, respectez et appliquez tous les éléments évoqués précédemment.

Pour faire cohabiter deux chiens en appartement ou en maison, vous devez vous imposer et faire la loi. Les relations entre vos chiens peuvent facilement se transformer en véritable chaos si vos chiens ne sont pas disciplinés. Vous devez donc bien les éduquer et, surtout, vous montrer ferme et respecter les règles de la hiérarchie. Si vous êtes sûr de vous, vos chiens seront plus dociles et répondront à vos ordres. Si vous manquez d’assurance, ils n’en feront qu’à leur tête.

Soyez patients, les bons résultats dépendent de votre constance, avec du temps et de l’amour.

Une formation en éthologie ou un accompagnement avec un bon comportementaliste sont plus qu’utiles de la même façon que si un comportement avec l’un de vos chiens vous semble inquiétant, n’hésitez pas à faire appel aussi à ce professionnel.

Et si vos chiens s’entendent à merveille, tant mieux, profitez-en ! Ces conseils vous seront utiles pour l’arrivée d’un nouveau chien.

 

Marie-Claude BONNETTO

 

 

 

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande sur contact@comportementalistespourtous.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *