Un chien ou un chiot pour noël ?
30/11/2017
Pourquoi mon chien aboie-t-il ?
11/01/2018
Montrer Tout

Que faire si vous trouvez un chaton orphelin de moins de 3 semaines ?

Il est vrai que recueillir un chaton orphelin de quelques jours est plutôt déroutant !

La première question que nous nous posons est comment faire pour le sauver ? Mais n’oubliez pas que sans votre aide un chaton n’a aucune chance de survivre seul.

Je vais vous donner quelques conseils simples à respecter pour lui donner toutes les chances de survivre :

 

La première étape consiste à déterminer l’âge du chaton afin de lui donner les soins appropriés. En effet, un chaton de moins de 3 semaines demande plus de soins qu’un chaton de 1 à 3 mois et a donc besoin d’attention car le risque de décès augmente quand celui-ci est très jeune.

 

 

Vous allez donc devoir vous substituer à sa mère et les soins que vous allez lui donner sont comparables à ceux prodigués à un enfant. Il sera totalement dépendant de vous pour manger, éliminer et maintenir sa chaleur corporelle.

Donc pas de temps à perdre !

Il est très important de garder le bébé bien au chaud dans une couverture afin d’éviter l’hypothermie et de l’emmener le plus rapidement possible chez le vétérinaire. Il déterminera son âge approximatif et de s’assurer qu’il n’est pas porteur d’une maladie de type coryza, typhus, gale, vers, infection de puces..

 

Chaton de moins de 3 semaines

 

La deuxième étape est de lui préparer un petit nid douillet dans un carton car c’est un très bon isolant ou dans une boite en plastique où vous aurez préalablement disposé des serviettes, couverture polaire que vous pourrez laver facilement en machine.

 

 

Installez-le dans une pièce chauffée et tranquille à environ 26 degrés et loin des courants d’air. Vous pouvez aussi utiliser une bouillote recouverte d’une serviette, d’une lampe à infra rouge ou d’un tapis chauffant à température bloquée.

Il est important de savoir qu’une température trop chaude ou trop froide peut entrainer la mort du chaton. Le froid provoque des frissons et active ses muscles ce qui a pour conséquences de le fatiguer et il n’a donc plus la force de s’alimenter et le chaud risque de le déshydrater. Donc pensez à lui réserver dans son nid un petit coin où il puisse s’installer s’il a trop chaud.

 

La troisième étape est la nourriture car le chaton de cet âge ne mange pas seul et encore moins de nourriture solide donc son alimentation est essentiellement constituée dans les premiers temps de lait maternisé adapté aux chatons que vous trouvez en pharmacie ou chez le vétérinaire. Attention de ne jamais donner de lait de vache car trop riche en lactose. Cela peut provoquer des troubles digestifs tels que selles molles ou diarrhées.

Ses besoins énergétiques sont considérables. Il tète sa mère plusieurs fois par jour en buvant de toutes petites quantités. Il vous sera impossible de suivre ce rythme alors il est conseillé de le nourrir entre sept et huit tétées par jour toutes les 2h à 3h.

Il doit téter lui-même, ce qui peut être laborieux lors des premières fois !

 

 

Le trou de la tétine ne doit pas être trop grand afin d’éviter que le lait ne coule trop vite car il risque d’avaler de travers ce qui peut entraîner des troubles pulmonaires.

Le lait doit être donné tiède car trop chaud il risque de provoquer des brûlures.

Il faut nettoyer le biberon après chaque utilisation.

Le chaton doit toujours avoir une position droite lors des tétées. Ne jamais le maintenir sur le dos !! Il doit boire la tête droite.

 

La quatrième étape est l’élimination car il est incapable d’éliminer seul !

C’est sa mère qui durant plusieurs semaines lui lèche la zone périnéale pour lui permettre d’éliminer urines et excréments. Si vous ne le faites pas et que ce chaton n’élimine pas il risque de mourir.

Donc, après chaque repas, passez un linge humide sur la zone périnéale (entre son anus et ses organes génitaux) pour lui permettre d’éliminer. Nettoyez ensuite les excréments collés à la peau.

Mettez à sa disposition une litière et à chaque fois que vous l’aidez à éliminer mettez le dedans afin qu’il s’habitue à ce substrat et comprenne qu’il faut faire ses besoins dedans.

 

 

Un chat aime être propre et c’est donc sa mère qui va procéder au nettoyage de ses petits. Vous devez donc passez tous les jours un petit linge humide et tiède sur son corps.

 

La cinquième étape est celle du sevrage qui débute à partir de la 4ième semaine et se termine vers la 8ième semaine mais attention de ne pas brûler les étapes et d’y aller en douceur ! Car un chaton sevré brutalement entraine des troubles digestifs et de plus il perturbe le bon développement comportemental du chat une fois adulte.

Le sevrage est donc le passage d’une alimentation exclusivement lactée à une alimentation mixte car le lait ne couvre plus tous les besoins de croissance du chaton.

Il est donc conseillé à la 4ième semaine de mélanger une petite quantité d’aliment solide (croquettes pour chaton) avec du lait maternisé afin de former une sorte de bouillie ou de lui donner de la nourriture humide spécial chaton. Vous pouvez l’aider en mettant de la bouillie sur votre doigt et en lui présentant.

Vous pouvez également lui donner du lait maternisé dans une petite coupelle.

 

 

Mais attention, malgré l’introduction progressive de la nourriture solide, le chaton aura encore besoin de tétées d’une façon moins régulière bien sur et ce jusqu’à environ la 8ième semaine.

Il est très important que le sevrage se fasse progressivement et dans les règles afin que votre chaton ait un comportement équilibré et stable une fois adulte.

 

Un dernier point très important qui est l’apprentissage :

Si un ou plusieurs chats partagent votre vie, mettez le chaton en contact avec les chats adultes de la maison. Vous ferez une grave erreur en l’isolant.

Il faut toujours avoir à l’esprit que nous n’appartenons pas à la même espèce et que malgré votre amour et vos bons soins envers cette petite boule de poils, vous ne pourrez jamais complètement remplacer sa mère et surtout au niveau de l’apprentissage des codes félins.

 

Vanessa JACQUEMIN

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *