Morsures : Comment les éviter ?
03/04/2021
L’alimentation du chien ou du chat : comment choisir ?
02/05/2021
Montrer Tout

Comment créer une relation harmonieuse entre mes chats ?

Vous avez un chat et souhaitez en adopter un deuxième (chaton ou adulte) ? Vous avez déjà plusieurs chats à votre domicile, et vous souhaiter améliorer leurs relations ? Cet article vous dévoile quelques notions de fonctionnement comportemental de nos félins domestiques pour satisfaire le bien être de chacun et favoriser une relation harmonieuse entre eux.

 Felis silvestris catus est une espèce animale avec des caractères individuels forts. Chaque chat possède des préférences propres. Il peut être ainsi spontanément attiré par certains individus et agir différemment avec d’autres (évitement ou agressivité).

Le mode de vie naturel de l’espèce est généralement solitaire. Grâce à ses capacités adaptatives, le chat peut cependant arriver à vivre avec d’autres congénères en parfait équilibre. Prendre soin d’un seul chat dans son foyer est donc tout à fait envisageable. Même si certaines émotions félines restent individuelles, les humains peuvent mettre en place les conditions les plus favorables pour une relation sereine.

 Lors de l’introduction d’un nouveau congénère (chaton ou adulte), la rencontre doit être progressive et douce. Il est essentiel pour fonder les bases d’une bonne entente de procéder graduellement à une présentation entre plusieurs chats.

Par exemple, la première étape est d’installer le nouvel arrivant dans une pièce de l’habitation avec tout le confort nécessaire : eau propre et fraîche, nourriture, lieu de repos, arbre à chat ou étagères en hauteur, litière, lumière naturelle, température adaptée… avec bien entendu des visites et câlins indispensables au bien-être émotionnel (contacts physiques à adapter selon les besoins individuels et spécifiques du chat), tout cela pendant quelques jours. Cette organisation lui permettra de mieux connaître les différents et nombreux stimuli de son environnement en toute tranquillité. Pour le ou les autres chats de la maison, elle leur permettra d’apprendre à connaître le nouvel individu de manière discrète et indirecte : les odeurs sont diffusées et transportées de manière subtiles d’une pièce à l’autre, d’un chat à un autre. Il est possible aussi de frotter doucement une compresse sur les joues du nouveau chat pendant un moment tranquille et calme, puis de laisser cette compresse imprégnée d’odeur dans la partie de l’habitation accessible à l’autre chat. Leur présenter alternativement les phéromones de l’un à l’autre aide à l’apprentissage mutuel en toute sécurité pour les chats et les humains. L’intégration progressive se poursuit ensuite en plusieurs autres étapes jusqu’à cohabitation complète. Le comportementaliste est apte à vous aider et vous conseiller sur ce sujet.

 Lorsque plusieurs chats vivent ensemble, l’espace et les ressources disponibles influent directement la qualité de la relation.

Certains humains ayant traversé l’expérience du confinement de mars-juin 2020 à plusieurs, dans un espace restreint, pourraient témoigner de tensions qui peuvent facilement survenir entre individus sociaux… Augmenter l’espace disponible (ajout d’étagères, arbres à chat…), permettre un accès libre à l’extérieur, est un facteur primordial pour une relation détendue entre les chats du foyer.

Ajouter un ou plusieurs bacs à litière, multiplier les points d’eau et de nourriture permettent de diminuer la valeur individuelle donnée aux ressources disponibles, et, de favoriser un climat paisible au sein du domicile.

Certaines interactions entre chats valent discussions pour un rééquilibre du partage pré-établi. Elles fluctuent en fonction de l’environnement (saison, stimuli exogènes…) et des individus concernés (caractère, âge…). Pour voir ces comportements baisser en intensité et en fréquence, il est conseillé de les ignorer. Sans intervention humaine, ce type d’interactions s’éteint progressivement et spontanément avec le temps. Ces scènes peuvent cependant paraître plus ou moins agressives et ainsi nous perturber à divers degrés.

Pour en savoir davantage, pour mieux identifier le jeu et interactions sociales d’ordre relationnel d’autres types de comportements d’irritation, vous pouvez les filmer et/ou noter leur nombre et contexte avant de consulter un spécialiste en comportements félins qui pourra vous accompagner.

 Enfin, si vous envisagez de vivre avec plusieurs chats, il est préférable d’accueillir dès les premiers jours des individus qui se connaissent déjà.

Pour créer une relation harmonieuse entre plusieurs chats, il est en effet encore plus simple d’adopter une fratrie, ou des chats ayant déjà évolués ensemble pacifiquement une partie de leur vie… pour leur plaisir et le vôtre !

Maude Gauvillé

Crédit photo : pixabay

Remerciements aux photographes : Adina Voicu, Josep Monter, Rihaji, Lukáš Jančičkaa, Gundula Vogel

 

Cliquez ici pour visionner le replay de la conférence sur ce sujet !

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande sur contact@comportementalistespourtous.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *