Pourquoi mon chien aboie-t-il sur le facteur ?
19 avril 2018
Vous avez dit “Premier Code Juridique de l’Animal en France ?”
24 mai 2018
Montrer Tout

La relation qui lie la personne âgée à son animal

La relation qui lie la personne âgée à son animal

 

Pour comprendre la relation qui lie la personne âgée à son animal, il est important de connaître les étapes de la vieillesse et les difficultés que la personne âgée traverse.

Avec le vieillissement, un certain nombre de phénomènes remettent en jeu certaines fonctionnalités physiques, mentales et cognitives. L’avancée en âge est une période parfois difficile d’un point de vue affectif : l’arrêt de l’activité professionnelle, une vie sociale moins active, des enfants qui habitent loin, la disparition du conjoint.

De plus, la diminution des capacités physiques est souvent responsable de sentiments d’isolement, de dévalorisation par la perte d’autonomie et d’insécurité. La personne âgée peut se sentir bien seule et démunie, ce qui a des répercussions négatives sur son moral et sur sa santé.

La prise de conscience de la proximité de la mort est loin d’être également évidente. La vieillesse est considérée comme une période particulièrement douloureuse faite de nombreuses déstabilisations. La personne âgée doit accepter le temps qui passe, les détachements, les renoncements qui peuvent engendrer beaucoup de blessures narcissiques. Il lui est difficile de garder ce sentiment d’être en vie après avoir vécus des pertes et des deuils.

La personne âgée peut avoir des difficultés à trouver dans son quotidien des moments de joies.

 

 

Que peut lui apporter un animal dans son quotidien ?

Bien plus que vous ne pensez ! L’animal va avoir une place énorme et particulière dans la vie de la personne âgée isolée socialement et affectivement.

L’animal de compagnie peut être un soutien précieux dans la vieillesse. Il aide la personne âgée à supporter sa solitude, il représente une oreille attentive, la personne peut se confier à lui, lui parler de ses difficultés, de ses problèmes de santé, il lui permet de s’exprimer et de ne pas s’enfermer complètement sur elle-même.

L’apparence physique importe peu à l’animal, il pose constamment un regard bienveillant sur elle. La personne âgée ne retrouve pas dans le regard de son animal le reflet de sa vieillesse. Il lui apporte un regard rassurant sur son corps qui vieillit.

La personne retrouve un regard aimant de la part de son animal qui est rassurant et valorisant pour elle. Elle revit au travers de ce regard.

 

 

Il valorise la personne âgée, elle se sent utile pour un être vivant, il lui donne un but.

Elle s’occupe de son animal, le nourrit, le toilette, le soigne, le câline. Elle retrouve des responsabilités qu’elle avait perdues. Elle continue à se sentir importante pour un autre être vivant et en le maternant c’est elle qu’elle materne.

Il lui permet de garder un lien avec un autre être vivant et au travers de son énergie, il lui renvoi une image de vie.

Il l’encourage à bouger, à aller se promener.

 

 

L’animal va l’aider à se détacher du passé et des ses souvenirs parfois omniprésents. Il amène la personne âgée à se relier au moment présent et à être dans un mouvement de vie en s’occupant de lui.

Au travers de la bonne humeur de son animal et de ses demandes de jeux, il peut générer des moments de joies dans le quotidien de la personne.

Suite à des pertes, il permet à la personne âgée de réinvestir un lien d’amour. Il va aider dans le processus de deuil.

Il permet à la personne de renouer des liens sociaux à l’occasion de sorties en ballade et apporte une solution au problème d’isolement.

 

Il n’est plus à prouver aujourd’hui que l’animal n’a pas qu’une vertu thérapeutique mais contribue bel et bien au maintien dans l’existence de bon nombre de personnes âgées. La présence d’un animal auprès d’une personne âgée présente un avantage certain du point de vue affectif. Le compagnon à 4 pattes n’est pas juste un animal, c’est un interlocuteur et un confident à part entière. Sa présence aide la personne âgée à se prendre en charge, à maintenir son autonomie, rétablir le sentiment d’utilité, lutte contre la dévalorisation personnelle, accroit sa confiance en elle, améliore la perception qu’elle a d’elle-même, l’aide à mieux vivre sa vieillesse et la sécurise.

 

 

Vous imaginez donc facilement maintenant la forte détresse que vit une personne âgée lorsqu’elle est placée en maison de retraite et doit faire face à une séparation brutale d’avec son animal. De plus les animaux sont très souvent abandonnés en refuge par la famille, ce qui est un acte cruel ! Ne pas comprendre ce qui se joue dans la relation personne âgée / animal de compagnie peut aboutir à des situations de rupture et de psycho-fragilisation dont certains ne se remettent pas. Il est plus que temps de prendre en compte leur relation et de trouver des solutions afin de ne pas les séparer !

 

Alexandra JACQUEMIN

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *