Les Fleurs de Bach pour nos animaux
09/12/2020
Le cheval: son environnement, ses besoins.
15/01/2021
Montrer Tout

Comment accueillir votre chiot, quels sont ses besoins ?

Un petit chiot, votre chiot, est arrivé dans votre foyer. Enfin, il est là ! Quelqu’un ou vous-même, avez profité des périodes festives pour sauter le pas, et l’accueillir chez vous !
Maintenant, vous vous interrogez pour tout faire au mieux pour lui, savoir ce qu’il « faut / ne faut pas » faire, voici 5 conseils essentiels.

 

Vous êtes prêt(e)s à tout pour votre petite boule de poils aux yeux vifs et si craquante ?… et vous avez bien raison, ce petit chiot de quelques semaines est un être sensible, émotif, doué d’intelligence et de mémoire !

Interrogez-vous sur ses conditions de vie avant son arrivée, et tâchez de reproduire un environnement sécurisant, stimulant, et confortable, ou de le lui offrir si tel n’était malheureusement pas le cas.

 

 

1/ Besoin d’un environnement sécurisant : Lui apporter du contact, de la présence, de la douceur.

Votre chiot peut se sentir isolé, loin de sa fratrie et du groupe social qu’il connaissait jusque-là ; il peut avoir connu un début de vie difficile, avec des conditions de vie incertaines ou instables.

Les premiers moments et les premiers jours de l’arrivée au domicile sont déterminants pour la suite de la relation qui se développe. Les chiots sont très rapidement marqués par des émotions négatives à base de peurs. Elles peuvent facilement devenir le terrain de futurs comportements de craintes et d’anxiétés. Le brusque changement vécu par le chiot est une période délicate s’imposant à lui. En l’accueillant dans votre foyer, vous devenez son nouveau groupe social de référence pour la vie. L’isoler dans une niche ou dans une pièce, loin du groupe, signifie pour le chiot un comportement de rejet qui est potentiellement extrêmement marquant émotionnellement à cette période. La sécurité passe à son jeune âge par la proximité physique et le contact. Elle est la source de votre lien de confiance mutuelle.

La gestion des relations sociales est ainsi cruciale pour le chiot.

Oui, vous pouvez lui permettre l’accès à votre chambre ou même au lit pour les premiers jours de l’arrivée, et les premières semaines. Cette proximité physique lui apporte la sécurité affective nécessaire à son équilibre émotionnel. Elle répond à un besoin éthologique du chien. Toutefois, il est également essentiel et indispensable de savoir le laisser seul par moments dans la journée, en lui laissant des jouets de découvertes et de grignotages pour s’occuper seul en votre absence par exemple, de préférence dans une pièce ou un lieu sécurisé et confortable avec une gamelle d’eau. De jour comme de nuit, se préparer à nettoyer des pipis ou autres, est absolument incontournable ! Il s’agit de simples phénomènes explicables physiologiquement et psychologiquement. Ce comportement est étroitement lié à son développement et disparaît progressivement et naturellement en quelques semaines. Pour l’accompagner au mieux dans ses apprentissages : organisez de multiples sorties de propreté courtes et régulièrement réparties dans la journée, et le soir à distance du dernier repas, choisissez une pièce ou un lieu adéquat, préparez éventuellement des protections de sol comme des alèses, équipez-vous de serpillères et autres éléments de nettoyage, et le plus important : faites preuves de patience, compréhension et amour. Votre chiot ne se contrôle pas toujours, mais il fait toujours de son mieux pour vous satisfaire !

Il est important de discuter de tous ces sujets avec les autres membres de la famille. L’ambiance au foyer est un facteur essentiel à son équilibre et bien-être émotionnel.

 

2/ Besoin de règles claires et structurantes : Lui permettre d’exprimer certains comportements et l’accès à certains lieux, alors que d’autres lui seront écartés.

En accueillant un petit chiot, vous êtes responsable de ce petit être. Une éducation bienveillante mais néanmoins ferme est de mise ! Quelques limites et interdictions sont déterminantes pour son éducation. Elle commence dès l’arrivée à la maison. Les règles dépendent principalement de l’environnement qui lui est offert et de ses compagnons responsables humains. Un impératif : des règles cohérentes dans le temps !

Par exemple, si l’accès au canapé lui est permis, que c’est bien ok pour tous les membres de la famille, alors continuez à le laisser y accéder en toutes circonstances, c’est-à-dire également lorsque du monde vient à la maison… !

Certaines autres règles pourront évoluer avec sa croissance : lorsqu’il est chiot, le squelette est fragile. Les sauts, les escaliers et les marches sont strictement à prohiber. Les jeux, les sorties, la sensibilisation et la surveillance des enfants, ainsi que l’aménagement du domicile doivent en tenir compte.

 

3/ Besoin de dépenser son énergie : Lui proposer des activités stimulantes physiquement et intellectuellement.

Ces activités seront à la mesure de ses besoins et capacités individuelles. Elles doivent rester mesurées : votre chiot est jeune, ses besoins sont rapidement satisfaits, et la maîtrise de ses émotions est encore immature. A retenir : proposer des activités courtes, régulièrement réparties dans la journée et la semaine, plus au moins intense, qui se termine par une séquence d’aide au retour au calme, d’apaisement. La rencontre avec d’autres chiots, chiens et humains de tous âges est bénéfique à partir de 10 semaines. Avec un chiot, ces rencontres restent courtes et s’organisent toujours sous la surveillance d’un adulte.

 

 

4/ Besoin de calme et de repos : Lui procurer un endroit refuge, toujours accessible, confortable et calme ou il pourra se reposer à sa guise, en sécurité.

Dormir est une activité essentielle à la maturation du cerveau de votre chiot, au tri des connaissances exploratoires, à l’ancrage des apprentissages… Trop de stimulations, permanentes ou irrégulières, nuisent à son développement.

 

 

 

 

 

5/ Besoins basiques lié au développement physique : Lui permettre de s’épanouir en soutenant ses besoins alimentaires et de santé.

Il est essentiel de lui procurer des aliments appropriés en qualité et quantité, de l’eau fraîche à volonté, et des soins vétérinaires réguliers. Ce professionnel spécialisé est une source de conseils indispensables tout au long de la vie de votre chiot.

 

 

 

 

De nombreux professionnels existent et peuvent vous aider à apporter soins, services, conseils avisés et leurs applications pratiques au quotidien : toiletteurs, éducateurs, promeneurs, comportementalistes, … faites-vous accompagner !

Maude DG

 

 

 

 

Cliquez ici pour visionner le replay de la conférence sur ce sujet !

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou demande sur contact@comportementalistespourtous.org.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *