Litière : comment éviter les problèmes de malpropreté ?
31 août 2017
Pourquoi les enfants sont parfois mordus par le chien de la famille ?
14 septembre 2017
Montrer Tout

Pourquoi votre chien détruit- il tout en votre absence ?

La première chose à retenir est que votre chien ne cherche en aucun cas à se venger où vous punir de l’avoir laissé seul !

Il est important d’identifier la cause de tels comportements. Votre chien fait de son mieux pour s’adapter à une situation inconfortable pour lui.

 

Plusieurs raisons sont possibles :

Il peut s’agir d’un chiot ou d’un jeune chien qui a besoin de mordiller les objets pour apaiser la douleur de ses dents qui poussent. Il pourra mordiller les pieds des meubles par exemple. Il le fera aussi bien en votre présence qu’en votre absence.

Il est important, en votre absence, de lui laisser à sa disposition des jouets qu’il peut mâcher.

Un jeune chien a besoin de se dépenser physiquement, par les jeux et les promenades. Rester seul à la maison pendant plusieurs heures, voire une journée entière pourra lui paraître long. De ce fait, pour satisfaire ses besoins d’exercice physique, il aura tendance à prendre la maison pour un terrain de jeux !

 

 

Il est conseillé de proposer à votre chiot ou jeune chien suffisamment d’occasions de se dépenser physiquement et de prévoir un temps de promenade avant de le laisser seul. Pensez à enrichir son environnement avec des jouets variés.

Certains chiens présentent une hyperactivité souvent liée à une séparation trop précoce avec la mère. Ils sont remuants, ont une activité incessante. Pour eux, rester seul à la maison peut susciter de l’ennui et du stress qui sera évacué par des activités motrices (destruction d’objets).

Une personne de votre entourage peut venir sortir votre chien, ce qui rompra l’ennui et  permettra à ce dernier de faire un peu d’exercice.

Votre chien peut également se sentir  perdu et angoissé en votre absence.

Il peut s’agir ici d’anxiété de séparation.

 

Quelques explications pour mieux comprendre…

À l’état naturel, l’anxiété de séparation n’existe pas. La chienne, comme ses ancêtres le loup, met en place naturellement le nécessaire processus de détachement. Ce dernier débute au moment du sevrage, quand la mère repousse ses chiots pour la tétée et les laisse seuls plus longtemps (entre la 4ème et 7ème  semaine). Au moment de la puberté, période sensible de bouleversement hormonal, le détachement devient une étape essentielle pour que le chiot passe d’un attachement à un individu à celui du groupe social. Ainsi la mère, en repoussant ses petits lors des jeux, des échanges affectifs, du couchage, va favoriser leur intégration en tant que futurs adultes et permettre plus d’autonomie. Ce détachement a lieu vers 4-5 mois pour les mâles et un peu plus tard pour les femelles à l’arrivée des secondes chaleurs. Cette mise à distance va permettre aux jeunes de se confronter à d’autres chiens adultes et de trouver leur place.

 

 

Le détachement empêche également les relations sexuelles entre la mère et ses fils.

Autant la mère déclenche la nécessaire rupture avec ses chiots, autant l’humain ne le fait pas systématiquement. L’anxiété de séparation n’existe donc pas en dehors de la relation à l’homme.

Le chien a en effet la capacité de développer un double attachement : à sa mère puis à son maître qui deviendra un substitut maternel. Le jeune chien devra apprendre à s’en détacher pour continuer son développement social, émotionnel, psychomoteur et trouver sa place dans la meute et dans sa famille humaine. Il apprendra progressivement à rester seul à la maison, sans anxiété, à s’adapter à diverses situations sans être nécessairement en présence exclusive de son maître. Un chien autonome affectivement est un chien serein qui vivra l’absence de ses maîtres en toute tranquillité.

Par contre, si le détachement n’est pas réalisé, le chiot pourra devenir anxieux lors des séparations, voire déprimé, développer un hyper attachement à l’origine de comportements destructeurs, d’automutilation, etc.

S’il  s’agit d’un chien adulte qui vient d’être d’adopté par exemple, les mêmes problèmes pourront se présenter. Le maître devra mettre en place le processus de détachement pour éviter une anxiété de séparation et favoriser l’autonomie de son chien.

 

 

Heureusement,  il existe des solutions pour éviter l’arrivée de ces situations difficiles ainsi que pour les régler. Contactez-nous si vous pensez être confronté à ce type de difficulté. Notre  équipe  de comportementalistes saura vous aider à comprendre la situation et à trouver des solutions respectueuses.

 

Evelyne Dantel

 

 

4 Comments

  1. Eloïse dit :

    J’étais persuadée que ma chienne se vengeait de moi et je la grondais en voyant les bêtises qu’elle avait faite en mon absence… Comme vous le conseillez, je lui laisse désormais des jouets et ai demandé à ma voisine de la sortir 1h dans l’après-midi. Tout est rentré dans l’ordre! Alors, un grand merci pour cet article très instructif.

  2. Aurore dit :

    Mon chien est exactement dans ce cas quand je m’absente, il détruit tout ! votre article m’a permis de comprendre pourquoi il fait çà, Je pensais que c’était pour se venger mais je m’aperçois que j’avais tort. En tout cas merci de m’avoir éclairé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *