Florence DOMAGALA

Comportementaliste en formation
à Cormost (10)

Qui suis-je ?

Amoureuse de la nature depuis mon enfance, j’aime parcourir les chemins et les forêts où je me ressource. J’y trouve calme et sérénité. Mes chiens m’ont toujours accompagnée lors de mes balades et participent grandement à ce bien-être. Ils sont  plus qu’une compagnie : sans eux, j’ai le sentiment qu’il me manque une partie de moi-même. Les animaux font partie intégrante de ma vie : chats, chiens (mais aussi lapin et poules dans ma jeunesse).

Ils m’ont énormément apporté et m’apportent toujours plus de jour en jour : l’amour sans compter, l’attention, la compréhension… Ils me donnent une belle leçon de vie.

Je suis de nature calme, à l’écoute, et si je peux apporter du bonheur autour de moi (aux animaux comme aux humains), je le fais sans hésitation. C’est ma façon de me sentir pleinement vivante.

Tolérance et respect sont des valeurs importantes à mes yeux.

Je suis passionnée des chevaux et suis ravie d’avoir transmis cette passion à mes enfants. J’aime l’activité en plein air : marche rapide, randonnée à pied, à cheval…

 

Les poilu(e)s qui partagent ma vie :

 

Ficelle : Une boule d’amour. Elle aime tout…. Et tout le monde !

Orphée : Arrivée depuis peu dans notre foyer, elle apporte vivacité et douceur. Une sacré « chipie » avec Ficelle…qui accepte tout sans rechigner !

 

Les poilu(e)s qui m’ont quittée :

 

Câline est partie de la maison il y a 1 an et n’est jamais revenue.

C’est à ce moment-là que j’ai découvert la communication animale. Les messages que j’ai pu recevoir de Câline ont été stupéfiants et m’ont permis d’apaiser ma souffrance liée à son départ. Occupant un emploi qui ne me convenait plus à l’époque, je cherchais à me reconvertir. Puis, progressivement, ma voie s’est dessinée et j’ai trouvé le chemin que je voulais suivre : celui de me rendre utile envers les humains et les animaux en leur apportant du bien-être. Je ne peux pas m’empêcher de penser que c’est grâce au départ de Câline que je me suis réveillée. Elle me voyait m’éteindre à petit feu et je ne réagissais pas. Dans un message, elle disait que « quelque chose de beau allait m’arriver ». Je n’ai pas tout de suite compris ce que cela voulait signifier mais aujourd’hui, je sais.

« Merci ma Pèpète de m’avoir guidée sur ce chemin, de m’avoir permis de découvrir ce magnifique métier et ces jolies personnes qui l’entourent. »